Généralités

Description de la drogue

Description de la plante

Constituants

Indications

Effets indésirables


Primevère officinale


Nom latin : Primula veris L.

Noms communs : Coucou, primevère jaune, fleur du printemps, herbe de Saint-Paul, herbe de Saint-Jean

Famille : Primulacées

Parties utilisées : Fleurs ou parties souterraines

Origine : La primevère s'épanouit au début du printemps (d'où son appellation), dans les prés ensoleillés et les buissons clairsemés de France, d'Europe et d'Asie mineure, jusqu'à 2000 m d'altitude. On la rencontre assez rarement sur le littoral méditerranéen. La drogue est essentiellement importée de cultures de quelques pays des Balkans et de Russie.


Description de la drogue sèche (Cahier n°3 de l'Agence du Médicament, 1998) :
Fleurs :
- Isolées ou encore groupées en verticille, calice tubuleux, renflé, corolles jaunes

Parties souterraines :
- Fragments de rhizome ocre clair à brunâtre (env. 6 mm d'épaisseur), et racines filiformes allongées, blanc jaunâtre

Odeur : Légère de salicylate de méthyle par écrasement

Saveur : Piquante


Description de la plante à l'état frais : Herbacée vivace, pubescente, à rhizome épais

Taille : Jusqu'à 20 cm

Feuilles : Rosette de feuilles basales, spatulées, un peu gaufrées, fortement réticulées, grisâtres au revers

Fleurs : Fleurs jaune vif actinomorphes de type 5, 9-15 mm, agréablement parfumées, réunies en ombelles sur un long pédoncule et penchées du même coté ; calice en cloche renflé, corolle gamopétale à tube cylindrique, pétales tachés d'orange étalés et échancrés au sommet

Fruits : Capsules polyspermes déhiscentes à 5 valves


Constituants :

Fleurs :
- Saponosides dont l'aglycone est surtout l'acide primulique A
- Flavonoïdes : rutine
- Caroténoïdes
- Traces d'huile essentielle (acide rosmarinique)
- Enzymes (primevérase)

Parties souterraines :
- Saponosides triterpéniques du type oléanane : saponosides dérivant de l'anagalligénine (primacrosaponine), de la privérogénine B (privérosaponine B) et de son dérivé 22-acétate (22-acétate de privérosaponine B)
- Autres constituants : oses rares (heptoses, octuloses, nonuloses), hétérosides alcooliques, tanins


Indications (Cahier n°3 de l'Agence du Médicament, 1998) :

Voie orale :
- Traditionnellement utilisé dans le traitement symptomatique de la toux

Usage local :
- Traditionnellement utilisé en usage local comme traitement d'appoint adoucissant et antiprurigineux des affections dermatologiques, comme trophique protecteur
- Traditionnellement utilisé par voie locale en bain de bouche, pour l'hygiène buccale


Effets indésirables :

Occasionnellement, des troubles gastriques ou des nausées peuvent survenir ; en cas d'allergie aux Primulacées, des dermatites et des érythèmes peuvent survenir


 

Références bibliographiques

BEZANGER-BEAUQUESNE L., PINKAS M., TORCK M., TROTIN F., 1990. Plantes médicinales des régions tempérées. Éd. Maloine.
BEZANGER-BEAUQUESNE L., PINKAS M., TORCK M., 1986. Les plantes dans la thérapeutique moderne. Éd. Maloine.
BLAMEY M., GREY-WILSON C., 1991. La flore d'Europe occidentale. Éd. Arthaud.
BLUMENTHAL M., BUSSE W. R., GOLDBERG A., GRUENWALD J., HALL T., RIGGINS C. W., RISTER R. S., 1998. The complete German Commission E monographs - Therapeutic guide to herbal medicines. American Botanical Council, Austin, Texas.
BRUNETON J., 2002. Phytothérapie - Les données de l'évaluation. Éd. Tec et Doc et EMI.
BRUNETON J., 1999. Pharmacognosie - Phytochimie - Plantes médicinales. Éd. Tec et Doc et EMI.
BRUNETON J., 1987. Éléments de phytochimie et de pharmacognosie. Éd. Techn. Doc. Lavoisier.
Les Cahiers de l'Agence 3 - Médicaments à base de plantes. 1998. Agence du Médicament, Paris.
DORVAULT F., 1978. L'officine. Éd. Vigot, Paris.
ESCOP. 1996 - 1997. Monographs on the medicinal uses of plant drugs. ESCOP, Centre for Complementary Health Studies, University of Exeter, UK.
GARNIER G., BEZANGER-BEAUQUESNE L., DEBRAUX G., 1961. Ressources médicinales de la flore Française. Éd. Vigot Frères, Paris.
HOSTETTMANN K., 1997. Tout savoir sur le pouvoir des plantes, sources de médicaments. Éd. Favre, Lausanne.
PELT J. M., 1983. Drogues et plantes magiques. Éd. Fayard, Paris.
Pharmacopée Européenne 1997, 3e édition et compléments 1998 et 1999. Conseil de l'Europe, Strasbourg.
Pharmacopée Française. Édition en vigueur. Imprimerie Maisonneuve, Sainte-Ruffine.
Précis de phytothérapie - La santé par les plantes, mode d'emploi. 2003. Éd. Alpen, Monaco.
ROMBI M., 1991. 100 plantes médicinales. Composition, mode d'action et intérêt thérapeutique. Éd. Romard, Nice.
SEVENET T., 1994. Plantes, molécules et médicaments. Nathan, CNRS Éditions, Paris.
Thera - Dictionnaire des médicaments conseil et des produits de parapharmacie. 2004. VIDAL.
WICHTL M., ANTON R., 2003. Plantes thérapeutiques - Tradition, pratique officinale, science et thérapeutique. Éd. Tec et Doc et EMI.

 
     
Dernière mise à jour le 03/10/2005 à 21:31:48