Généralités

Description

Toxicité


Euphorbe épurge


Nom latinEuphorbia lathyris L.

Noms communs : Épurge

Famille : Euphorbiacées

Habitat : Terrains labourés ou vagues, bois clair parfois, adventice fréquente des jardins

Floraison : Juin - juillet

Fréquence : Çà et là

 


Type végétal : Herbacée bisannuelle, glabre, érigée, vert bleuté, renfermant un suc laiteux (latex)

Taille : De 0,5 à 1,5 m

Feuilles : Feuilles opposées décussées, entières, sessiles linéaires à oblongues

Fleurs : Fleurs mâles et femelles distinctes mais réunies en cyathes, eux-mêmes regroupés en ombelles à 2-6 rayons principaux, avec bractées vert vif, ovales à triangulaires ; glandes réniformes à cornes obtuses

Fruits : Capsules lisses, 13-17 mm, renfermant des graines brunes ou grises


Toxicité : Plante potentiellement toxique

Nature du toxique : Diterpènes toxiques, notamment des esters de l'ingénol

Organes incriminés :  Toute la plante est toxique mais ce sont les tiges et les feuilles sécrétant un latex irritant à la moindre blessure qui représentent le risque le plus élevé ; la toxicité des fruits et des graines est également à prendre en compte

Symptômes :
• Symptômes causés par l'ingestion :
- Brûlures de la bouche et de l'œsophage
- Hypersalivation, vomissements, diarrhées sanglantes
- Convulsions, œdème pulmonaire, mort
• Symptômes causés par contact cutané :
- Irritation, érythème, phlyctènes, œdème
• Symptômes causés par contact oculaire :
- Mydriase, conjonctivite, kérato-uvéite

Remarques :

• La plante fut utilisée autrefois comme purgatif très violent, ce qui est à proscrire formellement.
• Le lait d'animaux ayant consommé de l'épurge est toxique.
• On a également rapporté la toxicité d'escargots ayant mangé de l'euphorbe épurge.

 

 

Références bibliographiques

BISMUTH C., 2000. Toxicologie clinique. Éd. Médecine-Sciences - Flammarion.
BLAMEY M., GREY-WILSON C., 1991. La flore d'Europe occidentale. Éd. Arthaud.
BOUDOU-SEBASTIAN C., 2003. Baies et plantes toxiques. Le moniteur des pharmacies et des laboratoires, cahier II du n°2490.
BOURBIGOT P., 1984. Contribution à l'étude des intoxications par les plantes à baies ou à fruits bacciformes rouges. Thèse Pharmacie, Lyon I.
BROSSE J., 1995. Les fruits. Bibliothèque de l'image.
BRUNETON J., 2001. Plantes toxiques. Végétaux dangereux pour l'Homme et les animaux. Éd. Tec et Doc et EMI.
CAJAT M. C., 1992. Plantes ornementales toxiques et intoxications dans la région de Clermont-Ferrand : cas recensés par le CAP de 1988 à 1990 ; risques pour les jeunes enfants : enquête réalisée sur les aires de jeu des écoles maternelles. Thèse Pharmacie, Clermont I.
COUPLAN F., STYNER E., 1994. Guide des plantes comestibles et toxiques. Éd. Delachaux et Niestlé.
DÄHNCKE R. M., DÄHNCKE S., 1981. Les baies. Comment déterminer correctement les baies comestibles et les baies toxiques. Miniguide Nathan.
DEBELMAS A. M., DELAVEAU P., 1983. Guide des plantes dangereuses. Éd. Maloine.
DELAVEAU P., 1974. Plantes agressives et poisons végétaux. Éd. Horizons de France.
DESCOTES J., TESTUD F., FRANTZ P., 1992. Les urgences en toxicologie. Baies toxiques (505-511). Autres plantes toxiques (513-523). Éd. Maloine.
ENGEL F., GUILLEMAIN J., 2003. Plantes irritatives et allergisantes d'appartements et de jardins. Éd. Institut Klorane.
FOURASTE I., 2002. Fruits charnus sauvages et des jardins. Éd. Institut Klorane.
FOURASTE I., 2001. Plantes toxiques sauvages et horticoles. Éd. Institut Klorane.
FROHNE D., PFÄNDER J., 2002. A colour atlas of poisonous plants. Manson Publishing, Londres.
JEAN-BLAIN C., GRISVARD M., 1973. Plantes vénéneuses. Toxicologie. La Maison Rustique, Paris.
LAUX H. E. (et GUEDES M.), 1985. Baies et fruits dans nos bois et jardins. Éd. Bordas.
MEYER F., 1989. Toxicité des baies et des fruits bacciformes. Quinze ans d'expérience du centre antipoisons de Lyon. Thèse Médecine, Lyon I.
MONDOLOT-COSSON L., 1998. Les plantes toxiques. Le moniteur des pharmacies et des laboratoires, cahier pratique du n°2259.
Phytoma - La défense des végétaux n°572., 1999. Toxicité des baies en espaces verts.
Phytoma - La défense des végétaux n°517., 1999. Principales plantes ornementales à baies toxiques.
REYNAUD J., 2002. La flore du pharmacien. Éd. Tec et Doc et EMI.
SPOERKE D. G. Jr., SMOLINSKE S. C., 1990. Toxicity of houseplants. CRC Presse, Boston.
THIEVON P. 1992. Développement et première validation d'un système informatique d'identification des baies. Thèse médecine, Lyon I.
TOUATI A., 1985. Plantes toxiques ornementales. Thèse Pharmacie, Rennes.
TROTIN F., 1975. Plantes toxiques. Diagnose et effets. Un problème de l'officine. Bulletin de la Société de Pharmacie de Lille n°31 (79-95).
VERMARE D., 1986. Le pouvoir nocif des plantes d'ornement. Thèse Médecine, Lyon I

 
     
Dernière mise à jour le 03/10/2005 à 21:31:40